Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

Les règles d’une véranda bien pensée

Choisir de construire une véranda pour agrandir votre maison est souvent une décision bien compliquée à prendre, il faut donc se poser les bonnes questions. Où construire ma véranda ? Quelle exposition choisir ? Quelle forme choisir ? Verre Clair vous donne donc ses recommandations pour appréhender cette nouvelle installation en toute sérénité.

Construire sa véranda : bien choisir son orientation

Pour choisir la meilleure exposition pour votre véranda deux critères sont à prendre en compte : l’endroit où vous habitez et l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Si vous habitez au nord de Paris, il faut privilégier une exposition plein sud qui vous permettra de bénéficier au mieux des rayons du soleil. De cette manière, vous profiterez au maximum de la luminosité et votre véranda sera chauffée naturellement.

Une exposition au nord permet d’obtenir une luminosité constante sans ombre portée, elle sera idéale si vous souhaitez y installer un atelier par exemple. Cependant, vous devrez y ajouter un moyen de chauffage, car elle n’absorbera que très peu de rayons du soleil.

L’exposition à l’est est idéale pour l’été dans les régions très ensoleillées. En effet, dotée d’une grande luminosité le matin, elle vous mettra de bonne humeur. L’après-midi, vous serez protégé des rayons du soleil et vous pourrez vous y prélasser au frais.

Enfin, choisir une exposition tournée vers l’ouest sera idéale pour l’été et la mi saison, si vous n’habitez pas dans une région trop ensoleillée. Vous pourrez profiter du soleil l’après-midi et en début de soirée l’été. Le matin, pendant vos petits déjeuner, vous pourrez profiter d’une pièce fraîche pour un réveil tout en douceur.

Construire sa véranda : bien choisir la forme de sa véranda

Une véranda est facilement modulable que ce soit en fonction de vos envies ou de votre bien immobilier. La forme dépendra de ce que vous y installerez et de l’existant sur lequel vous souhaiterez la construire.

La véranda en épi se pose adossée à la maison, comme une extension. Elle ne remet pas en cause l’existant de la maison, il suffit de créer une ouverture avec une autre pièce qui sera baignée de lumière.  

La véranda en épi

La véranda appuyée sur la maison est constituée de 2 façades contigües à la maison, elle fait corps avec elle et se présente surtout forme d’angle. Les surfaces absorbantes y sont ici plus importantes, cela permet d’éviter de subir des déperditions de chaleur la nuit. Cependant, son intégration à la maison est plus délicate, elle engendrera plus de travaux qu’une véranda en épi.

Véranda en épi

 

La véranda encastrée s’inscrit parfaitement dans l’architecture de la maison, de plus, elle dispose de très bonnes caractéristiques techniques. Il faut tout de même faire attention à son intégration pour ne pas perdre en étanchéité. C’est la raison pour laquelle il est préférable de faire appel à des professionnels pour la pose de votre véranda.  

 

Véranda encastrée

 

 

Construire sa véranda : choisir une toiture adaptée

Lorsque l’on construit une véranda, le plus important est de pouvoir s’en servir tout au long de l’année. Vous devez donc penser à choisir une toiture adaptée à votre climat, vos besoins et vos envies.  

La toiture vitrée est celle qui permet de capter le plus de luminosité. Cependant, avec la chaleur émise par les rayons du soleil rentrant dans la véranda, il faut choisir un vitrage de qualité. Pour une atmosphère confortable, privilégiez un double vitrage de sécurité avec une face feuilletée à l’intérieur que vous pouvez équiper d’une fonction « contrôle solaire ».

 

La toiture de la véranda

 

Les panneaux à structure alvéolaire permettent de conserver une toiture transparente tout en ayant un coût moins important. Il s’agit de matériaux composites à double ou triple parois qui ont de bonnes performances en termes d’isolation. Ils sont cependant un peu moins esthétiques, filtrent peu le rayonnement et sont bruyants lorsqu’il pleut.

Les panneauxsandwich sont assez légers et faciles à mettre en place. Ils disposent de bonnes performances techniques et sont constitués d’une âme isolante en mousse de polyuréthane comprise entre deux feuilles d’acier laquées. Vous pouvez les trouver dans différentes couleurs pour pouvoir les adapter à votre design intérieur et extérieur. Ils permettent d’avoir une bonne isolation que ce soit au point de vue des performances thermiques qu’au niveau acoustique.

La toiture traditionnelle reprend la toiture originale de la maison. Elle permet un certain confort dans la véranda toutefois, elle obscurcie l’intérieur des pièces. Son intégration se fait aussi plus facilement dans le paysage.

Une toiture mixte dispose quant à elle d’un remplissage opaque et d’une surface transparente. Elles sont de plus en plus répandues et disposent d’un bon compromis thermique et esthétique.

 

Une toiture mixte pour véranda

Construire sa véranda : l’ancrage

Lorsque vous choisissez de construire une véranda, de nombreuses étapes sont à prendre en compte pour en préserver sa longévité.

La première étape à ne pas négliger est de créer des fondations stables ; pour cela il est préférable d’utiliser de l’aluminium qui est un matériau étanche.

Ensuite, il faut creuser les fondations jusqu’au « bon-sol ». Pour cela, il faut creuser à une profondeur de 0,4 à 1 m. Ensuite, il faut effectuer le drainage du terrain pour évacuer l’eau. Après le drainage, on coule la semelle en béton armé et on érige des parpaings.

La dernière étape obligatoire à réaliser est d’ériger le plancher de votre véranda, avec une dalle de 10 à 20 cm d’épaisseur. À cela peut s’ajouter l’isolation thermique de la dalle et l’isolation périmétrique des fondations pour un stockage de la chaleur dans le sol et une restitution de la chaleur dans la pièce.

Pour pallier certains soucis d’étanchéité et pour faciliter l’installation de radiateurs, vous pouvez ériger des murets de soubassement en béton allant de 50 à 90 cm de hauteur.

Construire sa véranda : Quel vitrage choisir ?

Une véranda est essentiellement composée de grandes parois vitrées qui baignent la pièce de lumière. Il faut donc prendre soin de bien les choisir.

Pour cela, la première possibilité est d’utiliser un double vitrage à isolation renforcée. Sur la surface interne de ce vitrage, il y aura de fines couches d’oxydes métalliques qui permettront de conserver la chaleur donnée par les rayons du soleil en hiver. Elle forme une barrière qui laisse l’air chaud à l’intérieur de la véranda.

Une isolation thermique renforcée avec une couche de sels d’argent permet quant à elle de renvoyer les rayons infrarouges vers l’intérieur de la maison. Ils suppriment les effets de froid en période hivernale.

Appliquer un vitrage acoustique vous permettra d’atténuer le bruit de la pluie sur les vitres. Comment ? En remplaçant la simple vitre par un vitrage plus épais ou par une vitre dotée d’un verre feuilleté acoustique.

Enfin, les vitres dites « autos nettoyantes » sont une nouvelle technique de vitrages recouverts d’un matériau transparent hydrophile permettant un effet de lavage instantané quand il pleut.

Construire sa véranda : maîtriser la température et la luminosité

Afin d’obtenir une véranda confortable et durable dans le temps, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Il faut tout d’abord équiper votre extension d’un système d’aération évitant la condensation et la surchauffe dans la pièce sans toutefois devoir ouvrir régulièrement les fenêtres. Pour cela, vous devez créer au moins une arrivée d’air frais auto-réglable en partie basse et une évacuation d’air chaud en partie haute.

Ensuite, vous pouvez ajouter des stores ou des volets qui vous permettront de gagner en confort, vous pourrez ainsi choisir la luminosité dans votre pièce. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

–       Les stores d’intérieur disponibles dans une multitude de modèles différents pour un intérieur à votre goût. Vous ne savez pas lequel choisir ? Consultez cet article : http://www.verreclair.fr/protection-solaire-stores/

–       Les volets roulants renforceront l’isolation de votre véranda, sans compter la sécurité qui en sera renforcée.

–       Les toitures escamotables sont composées de 2 à 3 parties coulissantes, elles vous permettront un total contrôle de la luminosité

–       Les fenêtres à parois verticales avec une ouverture oscillo-battante ou à projection sont plus adaptées pour les périodes chaudes.

Pour en savoir plus sur nos conseils pour construire votre véranda, consultez cet article : http://www.verreclair.fr/idees-conseils-veranda/

Si vous souhaitez entreprendre des travaux de construction d’une véranda, prêtez attention au choix des matériaux et à l’isolation lors de la pose. Pour vous en assurer le bon déroulement, faites confiance aux professionnels Verre Clair.

Vous souhaitez plus d’informations ? Contactez nous.

Besoin de conseils ou tout simplement de nous contacter ?