fbpx
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

Réaliser une véranda-cuisine

Pour profiter pleinement d’une véranda, nombre d’éléments sont à prendre en compte d’autant que la véranda n’est plus une simple extension à usage saisonnier, mais devient une pièce à part entière comme une cuisine, une chambre, une salle à manger, un salon de TV, etc.

On veut des matériaux capables d’assurer une isolation thermique et un chauffage performant, un éclairage optimal, une ventilation de qualité, une protection solaire efficace et une sécurité renforcée. Bref, tout ce qui est nécessaire pour y vivre confortablement et en toute sérénité.

Tout d’abord, le plancher doit être réalisé en béton armé de 10 à 20 cm d’épaisseur et protégé de l’humidité par un film polyane. On conseille également une isolation thermique de la dalle surtout si on prévoit d’installer un chauffage au sol. Pour une véranda-cuisine, on prévoira des murets de soubassement de 50 à 90 cm de hauteur. Il facilite l’aménagement dans le cas d’un modèle de cuisine avec des meubles bas qui doivent s’adosser aux murs. Il en va de même pour l’évier et le plan de travail, sans oublier l’électroménager. La cuisine est une pièce avec de nombreux meubles adossés à des murs ou des murets, à moins d’envisager un aménagement en îlot central et que la véranda soit suffisamment grande pour cela.

Ensuite, il faut penser à renouveler l’air aussi bien pour la santé de ses occupants que pour éviter condensation et surchauffe, surtout quand on y cuisine. La hotte jouera son rôle d’évacuation des odeurs et des fumées comme dans n’importe quelle autre situation, mais cela ne dispense pas de mettre en place une ventilation permanente. Motorisée ou non, elle fait appel à une ou plusieurs arrivées d’air frais autoréglables en partie basse, et à une évacuation de l’air chaud en partie haute : châssis ouvrants, bouches d’extraction mécaniques, électriques ou hygroréglables. Ces derniers systèmes ont l’avantage de fonctionner portes et fenêtres fermées.

Enfin, le plan de travail doit être parfaitement éclairé, qu’il soit en îlot central ou bien adossé à un muret avec vue sur le jardin, il faut prévoir un éclairage principal pour éclairer la pièce et un éclairage secondaire pour éclairer plus spécifiquement le plan de travail. On trouve souvent des spots LED à commande radio permettant de faire varier l’intensité, encastrés dans un faux plafond ou dans les chevrons de la véranda. Ce principe d’éclairage présente l’avantage de très bien éclairer surtout si les spots sont orientables et, de consommer très peu d’énergie.

En conclusion, construire une véranda-cuisine ne s’improvise pas. Bien pensée, elle sera en tout point un sujet de satisfaction, mal conçue, elle fera l’objet de nombreux désagréments : fournaise ou igloo selon les saisons, humidité excessive sur les parois ou le sol, odeurs de cuisine mal ventilées, etc.

N’hésitez pas à faire appel à Verre Clair.

Besoin de conseils ou tout simplement de nous contacter ?